Comment coudre en grafting l’aisselle d’un chandail tricoté en rond du bas vers le haut

Il existe deux grandes techniques pour tricoter un chandail d’une pièce, sans couture : du haut vers le bas (top-down en anglais) ou du bas vers le haut (bottom-up en anglais). J’ai tricoté beaucoup de chandails utilisant la deuxième méthode dernièrement, et j’ai même écrit mon dernier patron de cette manière. Beaucoup de tricoteuses aiment ce genre de technique puisqu’il n’est pas nécessaire de coudre les morceaux du chandail ensemble à la fin : on joint tout au fur et à mesure! Pour les chandails tricotés du bas vers le haut, il ne reste plus à la fin qu’un trou à coudre sous le bras. Pour que cette couture soit invisible, je recommande la technique du grafting (aussi appelée Kitchener stitch).

Couture à l'aisselle d'un chandail tricoté du bas vers le haut en utilisant le grafting

La construction du bottom-up

Je vous explique grossièrement comment on tricote un tel chandail : d’abord, on tricote le corps du bas jusqu’aux aisselles. On place ensuite ces mailles en attente, puis on tricote une première manche du poignet à l’aisselle et une deuxième manche de la même façon. Ensuite, on tricote un super rang pendant lequel on tricote les mailles d’une manche, puis on joint le corps et on en tricote la moitié des mailles (le dos), puis on joint une manche que l’on tricote, puis on termine en tricotant les mailles restantes du corps (pour le devant). On continue ensuite de tricoter toutes ces mailles en faisant ici et là des rangs de diminution pour arriver à un petit nombre de mailles rendu au cou.

Les mailles à coudre sous l’aisselle

Dans ce type de tricot, avant de tricoter le super rang qui joint les manches et le corps ensemble, on mettra quelques mailles en attente pour les aisselles. À la toute fin du tricot, il faudra coudre ces mailles, puisque ça nous fait de beaux gros trous à l’aisselle :

Trou sous l'aisselle d'un chandail bottom-up

La première étape sera de glisser ces mailles sur des aiguilles (un petit truc : je préfère glisser les mailles sur des aiguilles à deux pointes (des aiguilles à bas), ça rend le travail plus facile dans deux étapes).

Remettre les mailles en attente sur des aiguilles

Une fois qu’on est certaine que toutes les mailles sont bien sur les aiguilles, on peut couper notre bout de fil qui les tenait et l’enlever.

Mailles en attente pour l'aisselle du chandail

Voilà! Comme vous voyez, il risque d’y avoir un trou à l’extrémité. Il ne faut pas s’inquiéter, c’est à peu près toujours le cas. Pour m’assurer de bien fermer ce trou, je vais relever plusieurs mailles : deux au bout de l’aiguille du bas, puis deux au bout de l’aiguille du haut. Je ferais ensuite la même chose du côté gauche du trou.

Pour relever une maille, il suffit de piquer l’aiguille dans l’ouvrage et de glisser un brin de laine sur notre aiguille. On a ainsi créé une maille. Parfois, en relevant une maille je m’aperçois que je n’ai pas choisi un bon brin, parce que ça semble créer un trou dans le tricot. À ce moment je lâche cette maille et j’en relève une autre à un autre endroit.

Relever une maille sur un tricot

Deux mailles sont maintenant relevées sur l’aiguille du bas :

Mailles relevées sur un tricot pour fermer le trou sous le bras

Il ne reste plus qu’à faire la même chose avec l’aiguille du haut. Le trou à l’extrémité a maintenant disparu!

Résultat des mailles relevées à l'aisselle d'un chandail

Faire une couture en grafting

Maintenant que nos mailles sont prêtes, il ne vous reste plus qu’à réaliser une couture en grafting (kitchener stitch) pour fermer l’aisselle. Si vous n’êtes pas familière avec cette technique, rendez-vous sur mon tutoriel Faire une couture en grafting (kitchener stitch) pour savoir comment faire. Lorsque vous aurez terminé, vous aurez une belle finition presque invisible à l’aisselle!



4 thoughts on “Comment coudre en grafting l’aisselle d’un chandail tricoté en rond du bas vers le haut”

  • Merci beaucoup pour ce partage, 1ère construction Bottom-up et j’ai eu un grand moment de solitude quand est venu le moment de coudre les aisselles. Je viens de suivre tes indications et le résultat est parfait !!! Je vais de ce pas découvrir le reste de ton travail !

  • Merci beaucoup, je trouve vos tutoriels extrêmement bien faits et ils m’ont permis de faire de jolies finitions !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *