Tricoter des pantalons pour enfant avec des restants de laine

Vous le savez peut-être déjà, je me suis donné comme défi de réduire considérablement mes réserves de laine cette année. D’ailleurs, plusieurs tricoteuses québécoises se sont donné le même défi, par hasard, c’est motivant!

Pantalons Paul et Pauline tricotés avec des restes de laine

Une façon que j’aime bien pour passer des petites balles de restant, c’est de tricoter des vêtements pour enfant. On peut aussi le faire avec des vêtements pour adulte, mais pour enfant, on a plusieurs avantages :

  • Ils sont toujours mignons avec des vêtements multicolores
  • L’échantillon est moins important avec leurs vêtements : on tricote un peu plus grand que leur taille actuelle et on est certain que ça va leur faire un jour
  • Comme ils sont petits, on est certain d’avoir assez de laine, même si on n’a pas énormément de balles de restants.

Comme ma petite a commencé à ramper et que mes planchers sont frigorifiques en hiver, je voulais lui tricoter des pantalons de laine. J’ai utilisé mon patron Paul et Pauline (cliquez ici pour le trouver).

Bébé portant les pantalons tricotés Paul et Pauline

Quelle laine utiliser?

L’idéal dans ce genre de projet, c’est d’avoir des fils très semblables en taille et en composition. On s’assure alors que notre tension ne changera pas à chaque changement de laine.

Vous pouvez aussi faire comme moi ici, et sauter dans le vide! J’ai fouillé dans mes boîtes pour trouver toutes les petites balles qui semblaient être faites de fil DK. Je sais que j’ai du mélange coton-laine, de la laine naturelle et de la laine superwash là-dedans, mais certains de ces restants sont si vieux que je ne me souviens pas de quelle laine il s’agit.

restes de laine

Comment calculer l’échantillon?

Idéalement, on tricotera un échantillon où on testera tous nos fils pour vérifier qu’ils ne sont pas trop différents, et pour s’assurer du nombre de mailles au 10 cm qu’ils permettent d’obtenir.

Ici aussi, je me suis plutôt jeté dans le vide : j’ai choisi la taille d’aiguille demandée dans le patron, choisi une taille plus grande que celle de mon bébé pour être certaine que ce ne soit pas trop petit si mon échantillon était trop serré, et j’ai monté mes mailles sans me poser plus de questions! Bien sûr, si en cours de route j’avais trouvé mon tricot vraiment trop serré ou lâche j’aurais réévalué mon choix de laines et d’aiguilles.

Tricoter les deux jambes identiques

Une fois le haut des pantalons tricoté, j’ai divisé en deux toutes les balles que je comptais utiliser pour les jambes, le plus également possible. Pour ce faire, le plus efficace est d’avoir une balance de cuisine assez précise, au gramme près. Ma nouvelle balance peut peser jusqu’à 10 kg, mais elle ne perçoit pas les balles de moins de 6 g, c’est assez décevant!

Prenez donc une balle et séparez-la en deux, pour avoir deux balles :

faire une balle de laine
balle de laine séparée en deux

Ensuite, si vous n’avez pas de balance, pesez les deux balles dans vos deux mains pour évaluer leur poids. Sinon, pesez les une à la fois pour essayer d’obtenir le même poids, en déroulant une pour enrouler l’autre, au besoin.

Pesée de balle de laine

Voilà! Quand le poids des deux balles est le même, coupez le fil qui les relit.

Résultat

C’est de cette façon que j’ai réussi à passer jusqu’au dernier mètre 6 balles de restants… il ne m’en reste plus que quelques dizaines à utiliser!

Pantalons Paul et Pauline tricotés pour bébé


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *